Team Spirit : définir et promouvoir l’esprit d’équipe

Team Spirit

Publié le : 17 juin 20226 mins de lecture

Lorsqu’il s’agit de travailler en équipe, le terme « Team Spirit » apparaît inévitablement tôt ou tard. On s’en fait rapidement une idée, mais on réfléchit rarement à sa définition exacte. Et lorsque l’on se demande comment l’esprit d’équipe se manifeste, les connaissances sont souvent limitées. L’esprit d’équipe est le sentiment de fierté et de loyauté qui existe entre les membres d’une équipe et qui leur donne envie de bien faire ou d’être les meilleurs de leur équipe. Il s’agit donc essentiellement de ce qui unit les personnes d’un groupe. Ce quelque chose, c’est l’esprit d’équipe, qui doit être cultivé et entretenu pour aboutir à une collaboration réussie. Mais comment faire ? Nous avons essayé de résumer les points essentiels.

Orientation vers un objectif

Ce qui fait qu’un groupe est par définition un groupe, c’est entre autres que les personnes du groupe exercent une activité commune. Si l’on compare les définitions du groupe et de l’équipe, on constate qu’une équipe se distingue d’un groupe par le fait qu’elle poursuit un objectif commun qui est au centre de ses préoccupations. Chaque membre fait de l’objectif de l’équipe son propre objectif personnel. Un sens commun et une vision claire de l’avenir sont idéalement établis ensemble. Trouvez plus d’informations ici pour organiser un événement d’entreprise ou un team building.

Une répartition claire et acceptée des rôles

Chaque membre de l’équipe se voit attribuer un rôle dans le groupe en raison de sa personnalité individuelle. Ceux-ci sont répartis le plus consciemment possible, sont acceptés et assumés de manière responsable. Les forces, les faiblesses et les caractères doivent se compléter. Pour ce faire, il est nécessaire de disposer d’une bonne connaissance des personnes, et ce dès le développement de l’équipe.

Décisions démocratiques à la base

Une équipe est surtout soudée (de manière positive) lorsqu’elle peut s’organiser elle-même ou qu’on lui apprend à prendre des décisions productives et démocratiques à la base. Si les rôles sont répartis de manière appropriée, cela fonctionnera, car il est important que toutes les voix soient entendues et qu’aucune décision ne soit imposée de l’extérieur.

Une communication ouverte et claire

Ce qui bouillonne sous la surface et y est maintenu par une membrane de silence finit tôt ou tard par éclater. Pour éviter que la situation ne s’envenime, il convient d’établir une culture de communication ouverte et claire, dans laquelle les besoins, les souhaits, etc. peuvent être discutés d’égal à égal.

Sentiment d’appartenance et émotions positives

Il est essentiel que les membres se sentent bien dans la communauté, mais la conscience des réussites, des forces et des faiblesses doit être collective. Les activités de team building renforcent considérablement cet aspect. Les souvenirs positifs de succès communs, de moments amusants, etc. renforcent le sentiment d’appartenance à l’équipe.

Célébrer les succès

Nous le répétons souvent : autorisez-vous, en tant qu’équipe, à vous reposer un moment sur vos lauriers bien mérités. Récapitulez régulièrement tout ce que vous avez accompli ensemble et n’hésitez pas à mettre en place des rituels et des événements ou à visualiser vos réussites sur un mur bien visible dans votre bureau. Cela renforce non seulement le sentiment d’appartenance à l’équipe, mais aussi le fait que les choses se passeront aussi bien à l’avenir. Il appartient au collectif d’écouter toutes les voix et à l’individu de participer activement. En outre, la question centrale est de savoir ce que les autres ont à gagner de ma participation. Que puis-je faire pour contribuer au succès commun ?

Culture de l’erreur et comportement en cas d’échec

Dans les équipes qui cherchent à innover et à se développer, il est nécessaire d’avoir une culture de l’erreur dans laquelle les erreurs n’existent pratiquement pas. En particulier lorsque l’organisation est agile, les erreurs sont plutôt considérées comme un mauvais virage dans une impasse. Il suffit de faire demi-tour en sachant que l’on s’est trompé de chemin. Grâce à cette prise de conscience, il est désormais possible de choisir la bonne voie. Pour un esprit d’équipe vivant, il peut exister des obstacles qui, en fin de compte, ne servent qu’à mettre en route un processus d’apprentissage.

Sérénité et humour

C’est surtout en rapport avec la culture de l’erreur que l’esprit d’équipe sain exige de la sérénité. Il ne s’agit pas de travailler avec acharnement et une pression agressive, mais avec une énergie positive, ambitieuse et amusante vers un objectif. Cela se traduit notamment par des rires fréquents au sein de l’équipe et par le fait que l’on ne se prend pas trop au sérieux.

Enfin, il est conseillé de ne tenter que des envolées communes. Accorder trop d’importance à sa propre personne et à ses propres aspirations et perdre en quelque sorte les pieds sur terre avec ses collègues est un poison pour la cohésion. Chaque membre de l’équipe doit au contraire faire preuve d’humilité face à la possibilité de travailler avec des esprits aussi créatifs et apprécier leurs qualités, car ce n’est pas pour rien que les collègues ont été affectés à cette tâche commune.

Plan du site